samedi 13 septembre 2014

Un masque et ça repart


Vous aussi, vous avez plein de masques chez vous et vous n'en faites jamais? C'est assez typiquement le produit qu'on a tendance à oublier, non? Je ne peux plus me passer d'un sérum et d'un contour des yeux, j'ai toujours mis une crème de nuit, mais le masque, c'est toujours le truc qui sèche au fond du tiroir... Et pourtant, quand je rentre de mes voyages de presse marathon de 24 à 48 heures, ma peau aussi est épuisée et bien souvent je file au lit après un démaquillage et basta.
Mais depuis peu, je me suis approprié deux monstres du genre et je dois dire que je suis devenue un peu plus adepte de ce rituel bienfaisant. Deux athlètes avec chacun leur domaine. Pour réhydrater ma peau, je fais confiance au Masque crème à la rose noire de Sisley. J'ai lu que c'était le deuxième produit le plus vendu de la marque. On le pose comme une crème, donc pas de honte à se promener chez soi avec, il est invisible ou presque. Avec sa composition phytobotanique de rêve, pas besoin de le rincer, aucun danger de méchants silicones ou autres. La peau s'en nourrit et on essuie l'excédent après 15 minutes avec un Kleenex. Je l'ai testé il y a deux jours en rentrant de Vienne (encore un truc que je dois vous raconter, mais il y a d'abord, Reykjavik!). Après deux courtes nuits, beaucoup de vin, une journée de chaleur suivie d'une journée de pluie et d'un gros stress pour avoir failli rater l'avion, mon visage de désormais quadra était complètement défait. Je l'ai appliqué avant d'aller au lit et je me suis réveillée avec la peau toute douce et bien repulpée. Seul hic: il faut aimer l'odeur de la rose, mais elle est discrète et très douce...

Quand j'ai besoin plutôt d'un coup de lift, j'opte pour le Masque Lift Fermeté de La Mer. Le pot en verre pèse trois tonnes mais son contenu verdâtre peu paraître chiche. Mais ici aussi on est en présence d'un produit culte. Je ne compte plus les amies qui sont fans de la Crème de la Mer. Moi je ne suis pas bluffée, enfin disons que ma peau n'est pas cliente. Mais ce masque qui s'applique avec un pinceau doux comme une plume a un vrai effet coup de jeune. Je ne vais pas vous mentir, il coûte un bras (240 fr.). A côté, le Sisley paraît presque bon marché (139 fr. chez Sunstore, et pensez à profiter de la journée 10%, le 10 du mois!). Mais on n'en met qu'une fine couche et pareil, on laisse ses actifs magiques faire leur boulot dans l'épiderme sans rincer, on masse le produit pour qu'il pénètre bien et basta. Comme c'est une sorte de sérum, la marque recommande de l'utiliser chaque deux jours. Ce serait la solution pour ne pas le laisser perdre, mais bon, perso, c'est seulement quand j'en ressens le besoin, en cas de grosses fatigues et de traits fatigués!

Et vous, quels sont vos masques préférés? Pour un coup d'éclat ou ils font partie de votre routine?

dimanche 7 septembre 2014

Mousse de rasage à la fraise et in-shower body lotion by Lush



Je le sais bien, les produits Lush ont beau être "fresh hand made", ils sont aussi naturels que le Matcha Latte du Starbucks, mais je les aime bien. Avec leur odeur si particulière, ils provoquent une forte réaction de rejet chez mes collègues, les secrétaires refusant carrément de les garder dans leur bureau quand les colis Lush arrivent à la rédaction. Alors bon, je finis toujours par craquer et les prendre chez moi pour les tester, ou les offrir à ma soeur qui aime bien aussi. Sauf que, vous le savez, j'ai une furieuse tendance à stocker, et comme leur temps de conservation est assez limité, je finis par devoir les jeter.

C'est ce qui est arrivé avec cet attractif duo shampooing + conditionneur que je gardais précieusement dans mon carton de réserve. Je l'ai ressorti hier toute contente de pouvoir entamer une nouvelle routine cheveux mais quand j'ai vu la date limite de consommation (octobre 2013!) et l'aspect du baume après-shampooing, j'ai dû me résoudre à les jeter. Snif. Je suis pourtant contente chaque fois que je peux faire un peu de place, mais pas comme ça!!! Zut zut, ils avaient l'air de sentir si bon, un mélange de fruits confits et de bébé qui évoque plein de souvenirs!



Je me suis rabattue pour mon premier billet cosmétique depuis un bail sur deux autres produits que j'avais reçus il y a un peu moins longtemps heureusement. Et j'ai pu me faire des jambes toutes douces grâce au savon de rasage à la fraise D'Fluff et au conditionneur pour le corps African Paradise.



Dans ce petit pot qui ressemble à de la crème glacée, une pâte à la texture assez costaude qui sent assez fort aussi. La composition est plutôt correcte, huile de colza et de coco (no palm!), glycérine, huile d'églantier, beurre de cacao issu du commerce équitable, des fraises fraîches (mais oui), du blanc d'oeuf, du sirop d'érable, de l'extrait de vanille et de l'absolu de rose damascena pour parfumer. Pour les indésirables, ok, un peu de colorant et de parfum, de l'EDTA et du tetrasodium etidronate dont je ne suis pas sûre de l'innocuité (ils auraient tendance à rester dans le corps et à polluer l'environnement car non biodégradables), et du dioxide de titanium, une nanoparticule qui fait débat en ce moment. Ils apparaissent en fin de liste donc en petite quantité, pas de quoi paniquer, surtout que c'est un produit qui se rince! Et plutôt agréable donc, tant qu'à faire, plutôt que la mousse à raser de bonami que j'utilise parfois à cet usage!


Quant à African Paradise, c'est une in-shower body lotion, comme celle de Nivea, qui s'applique sous la douche et se rince, pour obtenir une jolie peau toute douce sans devoir se tartiner de crème après. Contrairement aux produits de Nivea ou de Garnier qui n'a pas tardé à suivre, ce n'est pas la paraffine (issue de la pétrochimie) qui est l'ingrédient principal mais la glycérine, l'huile d'amande et l'huile de moringa issue d'un projet caritatif au Ghana, le beurre de karité et de cacao, un gel d'aloe vera, du jus de mangue frais, et plusieurs huiles pour parfumer et soigner, santal, marula, melon jaune, baobab, ylang-ylang, mmmmh, on en mangerait!