samedi 25 octobre 2014

Beauty haul from USA


Enfin je prends le temps de vous montrer les trois petits trésors de beauté que j'ai ramenés de mon road trip américain cet été, vite avant qu'ils soient terminés. J'ai été extrêmement sage, pour une fois. Deux produits sur trois étaient une vraie nécessité, seul le troisième est un petit cadeau, trop joli d'ailleurs pour que je l'utilise (oui, je fais souvent ce genre de truc. Vous ai-je déjà dit que j'étais un peu fétichiste et très conservatrice?).


Voici donc mon Crimson Rouge art déco, déniché dans l'adorable boutique rétro du Promenade Deck, sur le Queen Mary à Long Beach. C'est un fard gras rouge pour les lèvres et les joues. La marque, c'est Besame, basée à Burbank, Californie, et ils font aussi des rouges à lèvres et des mascaras années 30 incroyables. Faites un tour sur le site pour le plaisir des yeux. Ils ont un shop en ligne mais dieu merci, ils ne livrent pas en Suisse!

 

J'avais pris avec moi une crème pour les mains au thé vert de L'Occitane mais sa texture gel avait le désavantage de me dessécher la peau et de l'irriter donc j'ai dû m'acheter en urgence une autre crème plus riche. Par bol (j'entends mon bonami rigoler), je suis tombée chez Urban Outfitters sur cette irrésistible pomme Tony Moly, la marque coréenne bien connue des blogueuses que je rêvais de tester depuis longtemps. La texture est divine, onctueuse à souhait mais pas trop grasse non plus, avec une odeur délicate de pomme dont je raffole! J'avais acheté le petit baume à lèvres coordonné mais je l'ai offert!

 

J'ai ensuite dû jeter mon eau démaquillante car je la soupçonne fortement d'être à l'origine de mes crises d'allergie sur le visage. Après être restée une heure au rayon cosmétiques du supermarché bio Whole Foods (bonami rigole de nouveau), j'ai opté pour ce nettoyant au lait de coco et à la papaye 100% vegan, super séduisant, efficace, non desséchant et au parfum tropical dingue. Contente la fille! Peu mais bien, pour une fois j'ai réussi à respecter cet adage!

Et vous, quelles sont les marques américaines qui vous font rêver et que vous ramèneriez de voyage?

dimanche 19 octobre 2014

Le konjac en éponge nettoyante


L'autre jour, je me suis dis: tiens, je me ferais bien une salade avec ces lamelles de konjac façon sashimi que j'ai achetées il y a quelques semaines et qui traînent depuis dans mon armoire. En fait cela devait plutôt faire quelques mois car le sachet était à consommer avant juillet 2013. Mon dieu que le temps passe vite, il me semble vraiment que c'était cette année que je l'avais acheté. En faisant de la spéléologie dans mon placard, j'ai aussi jeté un mélange pour bruschetta périmé depuis 2008 et le pot de Fluff Marshmallow acheté à l'American Market aussi il y a un siècle puisque la date de péremption était aussi quelque part en 2013. Beurk.

Bref, le konjac, j'ai pas accroché. Mais au-delà de ses propriétés de superaliment, je ne savais pas qu'il pouvait aussi servir d'éponge nettoyante (rassurant sur son rôle dans l'estomac... gonfler pour donner un sentiment de satiété trompeur???). J'ai reçu une pleine caisse de produits à tester dans le cadre d'un Prix de Beauté suisse. Et parmi les nombreux pots que je connaissais déjà, cette petite boîte légère comme une plume avec à l'intérieur, un morceau de konjac tout sec. Il faut bien sûr l'humidifier, assez longtemps même pour qu'il se transforme en un petit igloo de matière compacte mais douce. On le passe ensuite délicatement sur le visage (la douceur est trompeuse, l'action nettoyante est costaude) avec ou sans produit complémentaire (je l'ai fait sans) et on a un super nettoyage de peau sans aucun produit chimique. Je le dis et le répète, je ne suis pas une ayatollah du bio mais dès que je peux faire un geste pour l'environnement et pour moi-même, je n'hésite pas!



Une recherche sur le Net m'apprend que Dr. Sponge existe avec plusieurs fonctions, la mienne est pour l'éclat, avec de la poudre de perle. Je l'ai reçu aussi pour peau grasse avec du charbon, mais je pense que celle à la lavande ou à l'aloe vera serait plus pour moi, voire même l'originale toute simple. L'action est donc clairement exfoliante, ressurfaçante ou gommante mais en tout cas pas pour le démaquillage. Donc une à trois fois par semaine maxi, l'éponge est prévue pour durer 2 à 3 mois, sans doute plus en réalité. Je ne sais pas quels sont les magasins dépositaires en Suisse mais j'ai trouvé deux sites Internet qui les vendent pour environ 11 fr., biomazing.ch et organicbeauty.ch. Intéressant, non?

Et vous, le konjac, vous avez goûté? vous aimez?