dimanche 13 avril 2014

Des soins de base qui font tout leur effet



Vous le savez, ici, je ne vous parle pas ou peu de maquillage et de nail art car à part m'extasier devant les collections de saison (qui ne me sont d'aucune utilité) ou admirer le talent des autres blogueuses, je ne vois pas ce que je pourrais apporter. Je pense en revanche que tout le monde ou presque a besoin une crème de jour, un démaquillant, et pour certaines un lait pour le corps. Cela me paraît basique. Vu mon métier, je change tout le temps de produits mais je n'utilise sur moi que les meilleurs, ceux qui m'ont tapé dans l'oeil, ce qui ont passé le test des premières applications. Voici donc la passation de témoin de mars à avril.

J'ai beaucoup aimé:
La gelée démaquillante apaisante au bleuet Klorane, même si dans la gamme je préfère la grosse bouteille de lotion qui a un bouchon rond et plat de l'exact forme d'un disque démaquillant. Il suffit de le poser dessus et d'appuyer pour avoir sa dose . Mais la texture gelée est pas mal aussi et ce tube dure des mois, c'est dingue!
J'ai testé quelques nouveaux soins anti-cellulite ce printemps déjà et je dois dire qu'avec ce nouveau sérum flash CelluDestock de Vichy, j'ai vu une petite différence. Je l'applique en massant comme sur la notice sur les cuisses mais aussi le ventre et le haut des bras (#grossedepartout). Il agit dès 14 jours avec 6% de caféine, pas mal.
J'avoue avec recyclé en crème pour les mains la cold cream végétale Bio Beauté by Nuxe de l'hiver passée qui sent tellement bon mais qui est un peu riche pour finalement peu hydrater (elle nourrit mais ne désaltère pas quoi).
J'ai utilisé jusqu'à la dernière goutte le sérum hydratant et la crème Hydra no1 de YonKa avec beaucoup de bonheur, tant pour l'odeur botanique que j'adore que pour la sensation de confort de ma peau. On a passé ensemble un hiver très agréable...
Sinon je ne jure plus que par la gamme Radical et j'adopte à vie le Peptide Infused Antioxydant Serum (en alternance tout du moins).

Je me réjouis de tester:
Avec la quarantaine, c'est la première fois que je constate des signes de relâchement sur le bas de mon visage et dans le cou/décolleté. Horreur. Je vais donc me mettre au sérum liftant qui jusqu'à présent ne m'intéressait pas et je vais opter pour le meilleur, d'entrée: le nouveau Lifting Contour Sérum de La Mer qui coûte un bras (plus un rein et un oeil).
Je continue la lutte contre les capitons avec un produit tout différent du Vichy, le CellulInnov de Sisley, très onctueux et parfumé façon herboristerie (on aime ou on déteste).
Puisque je suis accro, j'utilise désormais le démaquillant rehydratant de Radical en évitant les yeux, ou en les fermant bien quand j'émulsionne pour dissoudre le mascara. Je rince à l'eau avec une lingette en microfibre, la sensation de propre est intense et la peau bien rebondie, pas du tout desséchée.
En crème de jour, je vais tester le nouveau soin intelligent et ultra performant Le Lift de Chanel même si je ne cours pas après cette marque, il a l'air topissime et bon ben vous l'avez compris, je suis obsédée par le relâchement.
Et j'avais aussi envie de m'offrir une bonne cure anti-âge aux actifs superpuissants, rapport à ma quarantaine (encore? oui, ma foi). J'ai ce pot depuis quelques mois mais je n'ai pas encore eu l'occasion de l'initier car il faut mélanger les petites perles de gelée royale à la crème et utiliser ensuite tout le flacon durant un mois. Cure jeunesse 1 mois Abeille Royale de Guerlain (elle vous en coûtera votre deuxième rein, hélas).

Voilà voilà, à bientôt pour d'autres produits très chers (mais non au contraire je voulais vous parler de Weleda mais il me fallait un article de transition!). Belle semaine à vous!

dimanche 30 mars 2014

Peut-on mettre 50 fr pour un shampooing?

Quand j'étais étudiante et vivais avec 1600 fr par mois, je me rappelle m'être payé une crème Biotherm dont l'odeur me rendait folle (qui n'existe plus d'ailleurs, c'était Hydra Detox). J'avais quelques jolis rouges à lèvres et chaque printemps je me payais un gel Vichy anti-capitons. Mais tout ce que je possédais comme cosmétiques tenait dans une trousse de toilette. Aujourd'hui j'ai deux fois l'âge que j'avais quand j'ai commencé l'Uni, je gagne quatre fois plus et j'ai... 10? 20 fois plus de produits de beauté. Mais il faut dire que j'en ai fait mon métier. Je me pose cependant souvent cette question: si je devais m'acheter mes propres cosmétiques, est-ce que je craquerais vraiment pour des produits très chers?

Et vous, vous êtes prêtes à mettre combien dans une bonne crème, un bon shampooing? Et le démaquillant?

Une directrice de marque m'expliquait l'autre jour combien cette étape était négligée par la clientèle, des femmes prêtes à mettre 200 fr dans un anti-rides et pas 30 dans un nettoyant... J'ai des copines qui n'ont pas un radis mais ne s'achètent que des mascaras Saint Laurent ou Rubinstein, ou qui se serrent la ceinture pour se payer (au duty free!) le sérum Lauder tant convoité.




Après ma terrible allergie de ce début d'année, j'étais très réfractaire à toute nouvelle gamme de soin inconnue. La directrice suisse de Radical qui sait être très convaincante m'a assuré que je ne risquais rien, au contraire, l'une des deux soeurs américaines qui a créé la marque avait elle-même souffert de rosacée. Elle défend bec et ongles ce programme de soin "simple" et efficace, qui tient ses promesses, pour des prix raisonnables. Pour moi à 145 fr la crème et 185 fr le sérum, on est au delà du raisonnable, mais vus les effets sur ma peau, je suis prête à les payer pour continuer à bénéficier de leurs bienfaits. Pour être complètement corporate, il faut aussi utiliser le démaquillant, et pour ma peau sèche un sérum hydratant (Youth Infusion Serum) à combiner avec le sérum principal (Peptide Infused Anti-oxydant Serum), qui donne à la peau la force de s'auto-réguler. J'ai aussi le contour des yeux, mais j'ai zappé les disques exfoliants, qui sont un pilier de la routine. Bref, dès les premiers jours de ce test, tout le monde m'a demandé ce que je faisais pour avoir une peau aussi rayonnante. CQFD. J'achète.




Les cheveux font aussi les frais de notre comportement contradictoire. On peut claquer 250 fr pour la totale, coupe-couleur-brushing, et se shampooiner ensuite au Fructis. Dans les petits bonus de mon job, j'ai testé dernièrement la Deep Ceremony de Shu Uemura. Cinquante minutes de bonheur aux effluves de camélia ou de bois de cèdre, de quoi se retaper le cuir chevelu et ce qui cogite en-dessous puisque la pose des divers soins s'accompagnent de délicieux massages, du crâne, des épaules et des mains, et du dos avec le fauteuil massant au bac de rinçage. Les coiffeurs essaient souvent de vous fourguer leurs produits professionnels hors de prix, mais franchement, ce n'est pas malhonnête. Pour avoir testé plusieurs "bains" Kérastase, qui sont à 29 fr, je peux vous dire qu'on sent la différence sur la chevelure. Avec Shu Uemura, on est encore au dessus, à près de 50 fr le shampooing. Je me rappelle justement avoir fantasmé adolescente sur ses mythiques huiles démaquillantes au super design qu'on voyait dans les magazines français et qu'on devait se faire ramener de Paris à prix d'or. Cette marque fondée par un Japonais né en 1928 qui travaillait comme maquilleur à Hollywood, est aussi rare que précieuse. Les formules sont riches en actifs naturels, huiles végétales ou essentielles, de rose, de cèdre, de lotus, c'est tout une approche du cheveu, inspirée de l'Orient, et qui prend en charge le corps dans sa globalité. Si vous avez besoin de vous faire du bien, de vous remettre les idées en place ou de faire un break, prenez rendez-vous dans un salon dépositaire. Je suis allée en Valais, dans un incroyable salon installé dans une ancienne laiterie à Ardon, à la sortie de Sion direction Martigny, Le Temps d'une coupe. La cérémonie coûte entre 110 et 150 fr, thé, chocolat au matcha et brushing compris, avec en prime un conseil personnalisé vers les produits qui vous conviendront. Vous m'en direz des nouvelles.Vous l'avez donc compris, la réponse à la question posée dans le titre, c'est: OUI.

P.S. Vous trouvez sur le site de Shu Uemura un store locator avec d'autres adresses en Suisse.