lundi 9 mars 2015

L'important, c'est le lien (inspiré de Flow Magazine)


Macchiato, tarte salée et brownie au Gertrude Café
 
J'ai craqué, j'ai acheté Flow. J'avais déjà essayé Simple Things et Happinez, ce premier numéro en français du magazine néerlandais vient compléter ma Trinité personnelle du mieux vivre et de la simplicité. Ou comment fantasmer une existence où on aurait le temps de faire des conserves et du crochet, où on aurait une ferme qui vend des produits bio pas loin, un blog qui nous aurait apporté une activité professionnelle épanouissante comme community manager ou organisatrice de goûters d'anniversaire à thème trop beaux.
La bonne nouvelle, c'est que c'est presque la réalité. Les choses changent autour de nous, vous ne trouvez pas? C'est pour cela que ces magazines cartonnent. Ou survivent, car peut-être qu'il leur suffit de quelques pubs et d'une petite poignée d'abonnées pour tourner sans devoir remplir les poches d'actionnaires affamés. Dans une forme de décroissance assumée. Car dans le fond, on voudrait toutes ralentir le rythme, consommer moins mais mieux, recycler, bichonner son corps et son âme, ce que proposent en substance ces nouveaux magazines.

Le Vintage Wine Bar, derrière la librairie Raspoutine (rue Langallerie)
Ma rue et mon quartier en sont l'exemple vivant. Peut-être pour ça que je n'arrive pas à déménager. J'aurais trop mal au coeur de m'en éloigner. Dans ma rue (Marterey à Lausanne), il y a plein de petits commerçants, d'adresses gourmandes, et de personnages trop attachants chez qui on a envie de s'arrêter boire le café. Le magasin de laine, le mini concept store de Viva Frida, la boutique de déco gourmande de Fricote, la bijouterie de mon amie Valentine, le nouveau showroom de Baies d'Erelle, les antiquités de Dakota, les créateurs pointus de Kétala, un bon italien, même deux, un bon mexicain (qui fait des vrais tacos bons comme là-bas et où les garçons charmeurs te disent buenas tardes senorita quand tu passes), un bar à vin avec des pin-ups, un autre avec des délices locaux et des vins bio et un paradis du burger de qualité. Il y a une pharmacie holistique, un cordonnier, un opticien, une gelateria, un traiteur italien, un magasin de thés, un nail bar, une friperie, une confiserie vintage. Il y aussi Enzo et son kiosque où il y a toujours du monde et où on peut boire un café, Lorenzo et sa librairie de BD qu'il vient aussi de transformer pour installer un coin caffète.

Ma dernière découverte, Gertrude Café, à la rue Caroline, qui reproduit à l'échelle suisse les coffee shops newyorkais ou berlinois où des créatifs boivent leur macchiato en travaillant sur leur laptop grâce au wifi. La très solaire Gertrude (si c'est bien son vrai nom) vous remplit l'estomac avec ses sandwichs, soupes, cakes salés, tartes et muffins etc, le tout maison, et vous met du soleil dans le coeur avec sa gentillesse et sa bonne humeur, gratuites, elles. J'y vais désormais le vendredi, quand je peux faire du home office et décaler mes horaires comme je veux.

Non, franchement, je n'ai pas à me plaindre, tout est à portée de main, mais surtout, le plus important, c'est le lien, l'ambiance village de ce quartier du centre-ville, sans l'esprit de clocher.


Bon maintenant si je pourrais trouver un appartement avec cachet, balcon et vue sur le lac DANS CETTE RUE, je serai définitivement la plus heureuse 2.0 du monde.

9 commentaires:

  1. Christ'aile10 mars 2015 à 20:31

    Top ton article! Oui c'est un quartier génial, il me rappelle mes belles années" gymnase" au Bugnon...

    RépondreSupprimer
  2. Merci! je voudrais tant y rester! moi le trip campagne bobo me donne des angoisses...

    RépondreSupprimer
  3. on a les même lectures.....sauf que moi, j habite un quartier pourri à Genève. 😄
    Et j aime bien ta rue aussi le traiteur, frida et la bijouterie ( même si la madame est pas très accueillante ) 👍

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Valentyn? c'est l'une de mes meilleures amies! Elle a son caractère! Tu as arrêté de bloguer par contre? dommage, mais je sais combien c'est chronophage.....

      Supprimer
  4. Génial cet article j'ai adoré le lire. Un jour faudra que j'aille visiter ta rue, elle a l'air super sympa. Alors tu as aimé le magazine Flow ? Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais moi signe si tu as envie d'une virée lausannoise, ce serait avec plaisir que je te servirai de guide! pour flow, dans le contexte actuel de crise de la presse (fin d'edelweiss entre autre), c'est une piste intéressante,peut-être que c'est ça que les gens ont envie de lire, et plus des magazines entièrement dédiés au shopping!

      Supprimer
  5. Et le resto vapeur miam trop bon ! Et le magasin n0 28 super ! J'habite aussi le quartier ;) becs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui, le resto vapeur, j'ai oublié! hello voisine! :-)

      Supprimer
  6. Marterey je t'aime! J'ADORE ce quartier! nous sommes aussi voisines :)

    RépondreSupprimer