vendredi 29 juillet 2011

Comment sentir bon en été

Un article prétexte pour pouvoir utiliser cette magnifique photo qui est désormais mon fond d'écran au boulot tellement elle m'apaise et me fait rêver! C'est une image du National Geographic (oups, on n'est pas sensé la piquer comme ça mais je l'aime trop) de 1938, prise à Waikiki par Richard H. Stewart.

En été, on n'a pas d'excuse pour sentir mauvais, même s'il fait plus chaud, qu'on transpire au soleil, en se déplaçant, sur la plage et même aussi la nuit! Par temps de canicule, deux douches par jour n'ont rien de scandaleux, et même qu'on peut se laver les cheveux tous les jours s'ils ont trempé dans l'Adriatique ou dans la piscine de Bellerive (pas mis les pieds cette année... et vous? après rénovation, j'ai peur que le charme 50's ait disparu...).

J'ai un plaisir immense à sortir pour l'été des produits que je n'utilise que ces quelques mois de l'année. Pas de parfum, ou alors très léger, ou ces fameuses eaux de toilettes qui sentent le soleil (ma préférée cette année: Bronze Goddess d'Estée Lauder)! Des poudres parfumées pour toutes les régions les plus reculées sur la carte du corps. Et surtout du monoï sous toutes ses formes, en savon, en autobronzant, en huile sur les bras et les jambes, en shampoing (merci Hei Poa, marque incroyable si difficile à trouver il y a quelques années et désormais disponible au Sunstore). Ensuite, on oublie le déo sans sels d'aluminium par grosses chaleurs, c'est insultant pour ses voisins! Et si on porte des ballerines fermées, on y glisse une petite semelle en papier Steppers de Flawa, 8 fr 90 les 8 paires, AUCUNE EXCUSE on a dit. Non mais, vous imaginez une pin-up puant des pieds???

Façon 1930, avec la poudre parfumée Santa Maria Novella (et le Journal d'Eugénie de Guérin, édition de 1928).

Façon 1950, avec le baume au monoï de Hei Poa (et le livre Tiki Style dans le collection Icons de Taschen).

Façon 1990 avec l'eau d'été Angel Sunessence de Thierry Mugler (et l'album Eden d'Etienne Daho, 1996).

Et façon 2011 enfin avec l'Eau de soin parfumée Vapeur de riz Kenzoki (et l'album The Missing Room de Moriarty, que les plus aventurières ont peut-être vu au Paléo!)

1 commentaire:

  1. merci pourdes renseignemnt mais moi j'ai jamais vu hei poa

    RépondreSupprimer