mercredi 23 décembre 2009

Back from Stockholm

Le Père Noël m'a offert cette année 4 jours à Stockholm juste avant les fêtes, tellement cool! Mmmmh, le froid, la neige, les petites boutiques kitsch, les magasins de déco et de design à n'en plus finir, des glögg pour se réchauffer au marché de Noël et même pas de saumon gravelax... Je n'aurais jamais pensé pouvoir marcher autant sans me plaindre malgré les conditions. Nous nous sommes baladés au fil de nos références, Millenium, Ikea ou le black metal! Outre les prix exorbitants de tout dans cette ville (même pour nous autres "riches" Suisses), Stockholm a son charme tout nordique dont voilà un petit échantillon: chaussettes de chez Urban Oufitters (pas très suédois, ok), moose en chocolat, mélange pour vin chaud, crème pour les mains de mamans surmenenées et magazine rétrohype vendu dans un freesbee! J'adore! Mais la prochaine fois, j'y vais en été, au moins le Gröna Lund (parc d'attractions) sera ouvert!

jeudi 17 décembre 2009

Jolies palettes de printemps 2010


Jouez hautbois résonnez musettes, les palettes du printemps prochain seront disponibles tout de suite après Noël! Je ne sais pas vous mais je pense qu'elles servent plus à l'image de la marque qu'aux clientes... Trop jolies pour être déflorées, elles viennent s'accumuler dans mon fond de trésorerie beauté. Et quand je m'en suis lassée, je les offre comme des précieux bijoux. Pour me maquiller, je préfère des produits simples et efficaces!


Or donc, voilà ce qui vous attend dès que les rois mages seront passés:

Le poudrier dentelle de Dior dans un esprit très boudoir, c'est clair, je craque (photo ci-dessus). 92 fr, dès le 13 janvier.

Contemporain et rétro à la fois (c'est tout lui ça!), Yves Saint Laurent propose une palette Y-mail, comme une petite lettre à l'ancienne avec l'adresse de la maison mère gravée dans le métal et le logo imprimé sur la poudre! Dans une petite pochette en suèdine. 100 fr, en février.

Et pour finir une marque qui ne m'a jamais déçue dans sa finesse et son élégance: Guerlain et sa collection Cherry Blossom plutôt japonisante et très douce, avec ce magnifique blush (pour le coup, je vais l'utiliser celui-là et avoir les mêmes joues roses que Natalia Vodianova, toujours égérie de la maison française). Se décline aussi en fards à paupières délicats comme des éventails. La palette s'appelle Jeu d'ombrelles et sera disponible dès le 15 janvier pour 80 fr.
Y'a pas à dire, les marques de luxe françaises ont fait fort!

mardi 8 décembre 2009

Noël russe


Et pourquoi pas un Noël russe cette année? J'ai adoré la collection de maquillage d'automne-hiver Guerlain, hommage aux poupées russes incarnées à merveille par Natalia Vodianova, égérie de la marque. Pas sûr que vous trouviez encore en magasin la palette Volga Princess, juste trop belle, et le blush Russian Doll mais bon, yaka essayer! Pour accompagner cette tendance, je recommande la bouteille Matrioska de FlowerbyKenzo, très impressionnante en vrai et collector absolu. Et avec ceci, une tasse de thé Kusmi Anastasia, petit clin d'oeil à ma nièce avec qui j'ai regardé 200 fois le DVD et pas une seule fois jusqu'au bout!
Pour satisfaire vos papilles tout en restant dans la thématique, essayez un petit blini avec oeufs de saumon. Ou sinon, je vous suggère le fameux Paillasson du Tsar, spécialité d'un bistrot qui fut un temps à la mode dans ma cité, facilement reproduisible à domicile.
Raper finement trois pommes de terre et une carotte, saler, poivrer et faire griller à la poêle comme un rösti assez fin. Recouvrir de saumé fumé en tranche, garnir d'une bonne cuillère de crème aigre et d'une petite cuillère d'oeufs de lompe, dresser avec un petit shot de vodka à boire avant, après ou au milieu, comme votre estomac le supportera le mieux! Na zdorovie!

vendredi 4 décembre 2009

Top 5 des musiques pour stepper

Il y a longtemps que je voulais la faire, celle-là! Je vous passe les détails de mes mésaventures avec mon stepper (que j'ai renvoyé 2 fois parce qu'il s'est cassé, et non je ne suis pas trop grosse et non je n'en abuse pas) mais voilà, je me suis mise au stepper dans mon salon pour essayer de gagner du terrain sur l'ennemi graisseux. L'avantage de faire du sport chez soi, outre le gain de temps et la flexibilité, c'est qu'on peut choisir son ambiance musicale ou télévisuelle. Pour me motiver à pédaler 45 minutes sur mon engin "made in China" (= très mauvaise qualité), j'ai un truc extra: je réécoute mes vieilles cassettes. Oui, j'en ai encore, elles ont plus de 20 ans (la photo l'atteste) et elles sont GENIALES! J'en ai trois cartons à chaussures Nike pleins et non, je n'ai pas le syndrome de Diogène (ces gens qui ne jettent rien), je suis juste un peu sentimentaliste.
Donc voilà le top 5 de mes musiques préférées:

1. Rick Astley. Never gonna give you up, Together forever et She wants to dance with me (la vidéo est un des meilleurs vestiges des 80's dans un style 50's parfait) ont le rythme idéal pour shaker ton booty. J'adore tellement que je me suis racheté le CD, donc j'ai bazardé ma vieille cassette, d'où son absence sur la photo. Mais la pochette était vraiment de qualité avec une photo découpée dans Bravo et surtout Bros sur la face B...
2. Europe, The Final Countdown. Ce disque a étonamment bien vieilli et j'ai vraiment pas honte de l'écouter encore!
3. Bon Jovi, Slippery when wet, même combat, le groupe sévit toujours avec la même intégrité mais ce disque reste le meilleur pour moi, avec tous les tubes d'après Living on a Prayer
4. Des compils de chansons enregistrées patiemment chaque samedi après-midi à la radio pendant l'émission Super-Parade, avec, au hasard, A cause des garçons, Eight Wonder, Debbie Gibson, Erasure, que du bon!
5. J'ai aussi un gros faible pour Kylie Minogue, elle aussi toujours en service, surtout depuis que je l'ai rencontrée lors du lancement de son parfum et que la boîte qui est derrière nous a offert le CD/DVD de ses plus grands succès. Une pure cure de jouvence. Et de fatburning!

Et oui, j'ai dit que je pouvais choisir mon environnement musical et télévisuel parce que j'ai tout ça en VHS aussi... Oui, je sais, je suis grave!

mercredi 2 décembre 2009

Noël à votre bon coeur!

Il est de bon ton à l'approche de Noël de soigner son karma en faisant quelques bonnes actions. Les marques l'ont bien compris et nombreuses sont celles qui reversent une partie de leurs bénéfices aux oeuvres caritatives. Joli exemple avec Beldona, la marque suisse dont 95% du personnel est féminin. Elles proposent ce joli set culotte, marcel et pochette à 69 fr 90 et reverse l'intégral des recettes à l'organisation Pink Ribbon qui soutient la lutte contre le cancer du sein. J'applaudis avec un bémol: pourquoi est-ce si cher?

dimanche 29 novembre 2009

Savons, gloire et beauté

Elle arrive, la pandémie! Après avoir ricané comme des hyiènes devant les sirènes de la grippe A, il faut bien reconnaître qu'elle a pris sa revanche et cloué au lit pas mal de mes connaissances. Comme se laver les mains reste une des seules façons de se prémunir (avec le sirop du Père Michel!), voilà trois savons qui m'ont beaucoup plu dernièrement.


Le petit coffret des Instants d'Afrique de L'Occitane parce que ça sent vraiment bon la savonnette d'antan et qu'il soutient une bonne cause, les bénéfices étant reversés à l'association S'unir pour la vue.


Les pains de savon Druide, bio et rigolo, au ginseng et à la rose par exemple, ou au cèdre et aux algues... On les trouve dans les magasins spécialisés et on line bien sûr. Le plus: ils existent en version liquide, joie!



Et mon coup de coeur, les savons de Cocooning Collection, fabriqué dans la campagne vaudoise avec amour et créativité, certifiés bio aussi. Difficile de choisir parmi toutes les senteurs mais le Heidi, le Gaia et le Eté indien sont des valeurs sûres. Je les utilise pour la douche à la place du gel, c'est beaucoup plus sain et très économique! Nombreux points de vente dans la région et shop on line sur leur site: http://www.cocooning.ch/.

Bullez bien et fuyez les microbes! Bonne semaine!

vendredi 27 novembre 2009

Buy Nothing Day


Après Thanksgiving, c'est Buy Nothing Day, la journée sans achat, demain samedi 28 novembre. En Suisse comme aux USA. J'adore la traduction en suisse-allemand: Chouf-Nüt-Tag! Ha ha! Bref, c'est idéaliste mais pas irréaliste, et si tout le monde respectait ce moratoire consumériste, ce serait assez magique dans le genre élan populaire! Mais bon, faut pas rêver, les Suisses vont dépenser 5 milliards pour leurs cadeaux de Noël, une somme qui suffirait à éradiquer la faim dans le monde... Mais non, le monde ne fonctionne pas ainsi, il y a un yin et un yang et sinon, ben l'équilibre serait tout chamboulé comme dans 2012... Je rigole... à peine. Bref, je sais que je vante souvent le contraire sur ce blog et dans mon job mais j'aime bien l'idée d'un centre-ville déserté samedi après-midi! Pis moi de toutes façons, je fais mes courses le vendredi parce que j'ai congé et que le samedi, je cuve chez moi en pyjama toute la journée! Et ça c'est vrai!
Bon week-end les amis! Et samedi soir, y'a une excellente soirée 60's au Romandie!

mardi 24 novembre 2009

Thanksgiving

Jeudi prochain, c'est Thanksgiving! Ok, chez nous ça ne veut rien dire, mais à force d'avoir vu Brandon, Kelly, David et Donna le fêter année après année à la maison des Walsh, on a presque envie de faire une dinde et des patates douces pour un super dîner entre potes...

Thanksgiving, kesako? C'est le jour de "l'action de grâce", l'occasion de remercier Dieu pour la belle année écoulée et les choses positives de la vie en organisant un méga repas familial. Fête américaine par excellence, elle a lieu le dernier jeudi de novembre, un mois avant Noël.
Rayon produits américains, j'ai quelques trucs fétiches que je me commande on line. Du Dr Pepper DIET ou mieux CHERRY ET DIET, du Cherry Coke, de la jelly saveur "grape" (une tuerie avec de la vodka), de la confiture "grape" ou du beurre de cacahuètes striée de grape jelly, des Tic Tac Cinnamon, des chewing gum FireBall, des Macaroni & Cheese, de la sauce salade Ranch, de la sauce BBQ au Jack Daniels, du frosting pour les cupcakes (le glaçage), etc...

J'ai une bonne adresse en Suisse mais il faut un montant minimum de 60 fr pour la commande, c'est abusé (American Market). Bon, ils ont deux adresses, à Genève et à Nyon. Sinon j'ai trouvé une super alternative là (My American Food).

Et je dois dire que je trouve des bagels, de la Coors Light, du Dr. Pepper, des marinades Stubb, du mélange à pancakes et du sirop d'érables à ma petite Coop du coin que j'adore!

Well, happy Thanksgiving my friends!

vendredi 20 novembre 2009

Des cupcakes à Genève!

Ca y est, la mode des cupcakes contaminent enfin la Suisse avec l'ouverture à Genève d'une première pâtisserie 100% girly: Cupcakes & the City! Trois courageux entrepreneurs d'horizons différents se sont lancés et ont inauguré début novembre leur jolie enseigne. Il se pourrait même qu'elle se démultiplie ailleurs (à Lausanne?). Je n'ai pas encore pu tester alors si certaines d'entre vous ont eu cette chance, on attend vos premières impressions! Les petits gâteaux de fées se déclinent en saveur pomme-poire-épices, fruits rouges, fraise tagada, Carambar, Toblerone (swiss power!) ou encore miel-speculoos, pour 5 fr 50 la pièce, 3 fr 50 les minis. L'adresse est aux Eaux-Vives, et toutes les infos sont sur le site www.cupcakesandthecity.ch!

mardi 17 novembre 2009

Red is the new black

... ou l'importance de trouver son style capillaire!
Depuis de nombreuses années, j'étais ça:

Comme elle, je suis blonde à la base mais cette couleur ne me donne aucune personnalité tandis que le noir, oui. Et pour mesurer la différence que cela peut faire, je vous recommande l'article du Daily Mail qui a retrouvé la photo de Yearbook de Dita von Teese...

Puis j'en ai eu marre, marre d'entretenir une couleur complètement pas naturelle, marre d'avoir mauvaise mine quand je n'étais pas maquillée, et puis j'ai vieilli, et puis j'ai grossi, et puis j'ai eu envie de nouveauté. Je suis donc redevenue rousse. Oui redevenue car ce fut ma première intuition quand j'ai quitté mon blond fadasse à l'âge de 18 ans, j'avais acheté une teinture "rinçable" qui s'appelait paprika et qui coûtait 6 fr et quelques à l'époque! Cette saison, c'est la fête des rousses, alors j'ai rejoint la joyeuse troupe des Poils de carotte qui donnent, comme les chanteuses Florence (and the Machine) ou La Roux:

ou la flamboyante Lily Cole, bohémienne trash dans le dernier Terry Gilliam (L'Imaginarium du Dr. Parnassus, une merveille)



ou encore l'étonnante petite soeur de Laetitia Casta, Marie-Ange Casta, égérie de la campagne d'automne Mango...
Alors, elles en jettent un max, non?

samedi 14 novembre 2009

TOUS H2O, le parfum éco-chic


Ce n'était qu'une question de temps, avant que la vague du bio ne vienne lécher l'univers de la parfumerie. Voilà donc H2O, de la marque TOUS, premier parfum éco-chic. Les matières premières utilisées sont en parties recyclables (échantillons, sacs), recyclées (carton) ou bio (ingrédients), issues du commerce équitable, et les produits sont finis dans un atelier pour personnes handicapées. Le packaging porte les labels ECOCERT et Intermon Oxfam. Une partie des bénéfices soutiendra un projet d'accès d'eau potable à des populations défavorisées.
Un peu cheap dans son flacon aigue-marine taillé comme une topaze, la fragrance se révèle agréable sur la peau. Aquatique, forcément, elle mêle bergamote, gingembre, citron (bio), lavande (bio), rose, jasmin, pomme, fleurs blanches, ambre, bois de cèdre, musc, bois de santal australien (équitable, le bois de santal indien étant désormais interdit). Une odeur qui rappelle un peu Cool Water de Davidhoff, souvenir rafraîchissant de mon adolescence! C'est Sonia Constant de chez Givaudan qui en est l'auteur.
Quant à la marque, TOUS, je ne connaissais pas, mais c'est une entreprise familiale espagnole qui faisait de la joaillerie à la base (depuis 1920), puis des accessoires et évidemment des parfums. L'actuelle présidente Rosa Tous a la fibre humanitaire et a travaillé en Inde. Tous est donc un nom de famille et non une allusion à un quelconque concept philanthropique (All Together!).
Bref, j'adhère!

mardi 10 novembre 2009

Mascara de fête


Pour les fêtes de fin d'année, Bobbi Brown lance un nouveau mascara vraiment très bien: Extreme Party Mascara. Vendu comme un mascara effet faux cil, il promet de doser l'effet grâce à la superposition des couches. Enrichi en vitamines A, C et E, il ne s'effrite pas et se démaquille très facilement. Concrètement, on peut en mettre un peu pour la journée et retoucher pour le soir en accentuant le maquillage, chose impossible jusqu'à présent... Et ça marche! Le produit reste souple et permet une double pose même 12 heures après (bon, il ne reste plus grand chose à ce moment là). Pour l'effet faux-cil, il faut vraiment prendre le temps de brosser les cils et de les étoffer avec la petite brosse ronde, assez classique. Patience et doigté sont de rigueur. Par rapport à d'autres mascaras du marché, le volume est moins spectaculaire mais plus glamour je trouve que l'effet frange limite vulgaire de certains. Comme ce genre de formule sèche vite, l'astuce de Bobbi Brown est de faire un étui de contenance moindre, c'est à dire 6ml, contre 7 pour le Lash Queen Feather d'Helena Rubinstein, 10 pour le Iconic de Dior et carrément 11 ml pour le Eye liner Effect de Bourjois, mes trois derniers chouchous en matière de mascara... Pour 32 fr (suisses), je trouve que c'est un bon investissement à avoir toujours sur soi! Let's party now!

mardi 3 novembre 2009

Les pissenlits par la racine


Quand Amélie Poulain rencontre Six Feet Under, cela donne Pushing Daisies, une série américaine kitsch et morbide à la fois (oui parfaitement, c'est possible). Je me suis fait dernièrement la première saison pour lutter contre une sale déprime et ça a marché! Le scénario est délirant. Ned a découvert tragiquement quand il était petit qu'il pouvait ressusciter les gens en les touchants du doigt. Hélas s'il les retouche, ils meurent définitivement et s'il ne le fait pas, une autre personne décède. Devenu adulte et pâtissier (pie maker, beaucoup plus joli en anglais), il assiste un détective privé et chasseur de primes en faisant parler une dernière fois les morts et leur faire cracher leurs secrets. Mais un jour il tombe sur sa voisine d'enfance dont il était amoureux et ne peut se résoudre à la perdre. Malheureusement, il ne pourra plus jamais la toucher pour ne pas la voir mourir à nouveau. Les deux tourteraux vivent donc un amour platonique dans un décor intemporel fait de tapisseries fleuries, de sols en damier, de Chevrolet et de robes 50's. Deux saisons disponibles en DVD ou en streaming.

mercredi 28 octobre 2009

Pour ou contre Lush

J'ai remarqué de nombreux posts ces dernières semaines sur les produits Lush. Je dois dire que quand j'ai découvert ces enseignes en Angleterre il y a environ 8 ans, j'ai adoré. Je ne suis pas du tout gênée par l'odeur INTENSE qui émane des boutiques et qu'on sent jusqu'au bout de la rue (facile pour repérer un shop dans une ville étrangère), au contraire, je la trouve étrangement attirante. Bon c'est vrai que quand on reçoit un colis lush au bureau, mes collègues ouvrent les fenêtres et se plaignent de migraines! Ce que je voudrais dire, c'est que les produits sont sympas, et sous couvert de fabrication maison avec des ingrédients végétaux, ils donnent une impression de bio mais QUE NENNI, ils sont tout sauf bio! Lisez bien la compo et regardez les traces que laissent dans la baignoire les boules effervescentes pour le bain! Ensuite la plupart sont assez gadgets. Ceux que j'avais achetés pour essayer, j'ai fini par les jeter complètement rances un an après (le fameux déo solide, un pain pailleté à se frotter sur le corps, des gélatines de douche inutilisables, sans parler des beurres pour le corps pas pratiques et trop gras).
Je reste assez fan de la crème pour le corps Karma en revanche, et de certaines comètes pour le bain. Sur la photo, vous avez l'assortiment de Noël 2009 qui traîne chez moi et je dois dire que je suis moins fan de cette odeur en permanence dans mon foyer!
Et vous, quels sont les produits que vous aimez? Quelqu'un a testé Copacabana?

mercredi 21 octobre 2009

Bond n°9: smell like New York


Dans le style parfum de niche, j'ai une admiration particulière pour la collection Bond n°9. La première fois que j'ai entendu ce nom, je n'ai pas compris de quoi il s'agissait et quel était le rapport avec l'agent secret. Je sais maintenant que c'est l'adresse de la boutique newyorkaise, why not. Je suis surtout conquise depuis que j'ai pu humer quelques unes de ces créations. Bond n°9 c'est quoi donc? C'est une marque-concept assez jeune (2003) qui propose de capturer l'identité olfactive des quartiers et rues de New York dans un flacon d'eau de parfum très haut de gamme (pour ne pas dire inaccessible, à plus de 300 fr la bouteille). Conçu par une Parisienne amoureuse de New York, Bond n°9 profite du talent de nombreux nez qui réalisent ces jus à très haute concentration et dans les règles de l'art de la parfumerie à l'ancienne. C'est sans doute pour cela que c'est très réussi. Amusez-vous à les tester dans une parfumerie et vous verrez, le voyage est dépaysant. Pétillante mandarine pour Little Italy, iris poudré pour Park Avenue, petit air marin pour les Hamptons ou fleurs épicées pour Chinatown, il en existe 39 donc le jeu pour durer un moment. Un clin d'oeil aussi au flacon graffiti de Brooklyn et à celui plus pop art de la Silver Factory de Warhol. J'ai cité mes préférés, mais chacun a ses goûts! Et si quelqu'un a un bon plan pour en trouver à prix plus raisonnable, merci de partager avec les autres!

dimanche 18 octobre 2009

Top 5 des produits pour le bain

Quand l'hiver pointe son nez et que le moral chute comme les températures, je préconise un bon bain chaud et parfumé, pas trop souvent parce que ce n'est pas écologique - mais tellement rétro-rigolo! Voilà mes cinq produits préférés pour une pause moussante et curative.

1/ Huile de bain Bonheur et Détente de Kneipp, au pavot rouge et au chanvre. L'huile est rouge coquelicot et son odeur rappelle celle de Flowers by Kenzo (si si!).

2/ Huile intense pour le bain Chanel no 5. Oui, un petit snobisme parce que son parfum reste inégalé jusqu'à présent et que la bouteille carrée en verre fait très classe sur le bord de la baignoire.

3/ Bain blanc au lotus Kenzoki, un petit sachet de poudre de lait et on plonge dans un véritable liquide amniotique... pour tout oublier.

4/ Bain relaxant à la lavande Weleda, une valeur sûre pour un bain lacté et bio (parce que certains produits moussants et colorés ne m'inspirent pas confiance, too funky for me).

5/ Je fais une exception pour les comètes de bain Lush, surtout le pain moussant Karma (mon préféré), le Temple of truth, et celles pour Noël, aux épices gourmandes. Mais chut!

jeudi 15 octobre 2009

Découvertes essentielles

Dernièrement, à l'occasion d'un jury sur la cosmétique auquel je participais, j'ai eu l'immense chance de découvrir trois nouveaux produits qui ont comblé mes attentes de consommatrice amatrice de produits "aromatiques", on va dire, c'est-à-dire ni complètement bio, ni complètement naturels mais à base d'huiles essentielles rassurantes et bienfaisantes.

1/ la lotion bi-phase démaquillante de Delarom, une marque qui rappelle furieusement Decléor mais que je ne connaissais pas. A l'huile de carotte et à l'eau florale de tilleul, c'est le produit idéal pour nettoyer ma peau sèche et sensible. Elle l'absorbe littéralement alors que je déteste la sensation que laisse les huiles démaquillantes classiques. Bonheur.



2/ la lotion du réveil bio de Yves Rocher est un pschitt de bonne humeur pour les matins difficiles. A l'huile essentielle et eau de mentje poivrée, eau d'hamamélis (délicieuse odeur), extrait de calendula et poudre d'Aloe Vera. Je l'utilise aussi pour ôter le surplus d'un masque, c'est super efficace.



3/ la crème beauté de nuit Aroma night de Decléor est peut-être un poil trop pour l'âge de ma peau, quoi que, la lutte contre les rides et la perte de fermeté ne commence jamais trop tôt. Alors je m'en tartine la figure et le cou juste avant d'éteindre la lumière et je m'endors dans ses effluves apaisantes (lavande, fleurs d'oranger?).


samedi 3 octobre 2009

Lessive old school


Dans mes efforts pour avoir un mode de vie plus respectueux de l'environnement, j'ai adopté la lessive maison. J'avais essayé les noix de lavage mais je trouvais ça franchement pas convaincant. Ma copine Pat m'a alors donné sa recette de produit à lessive bio, simplissime, écologique, économique, et surtout EFFICACE! Je pense qu'elle ne m'en voudra pas de la partager ici.

Pour un litre, raper 50 gr de savon de marseille dans un grand saladier, verser un litre d'eau bouillante et touiller jusqu'à ce que le savon ait fondu. Touiller encore de temps en temps car le mélange redevient solide en refroidissant. On peut rajouter tout à la fin quelques gouttes d'huile essentielle pour parfumer, lavande, mandarine, ou encore laurier qui désinfecte. Mettre ce gel dans le flacon de votre choix (pourquoi pas une jolie bouteille en verre pour faire vintage jusqu'au bout) et utiliser comme une lessive normale, 75 à 100ml dans une "vizirette". Pour que le linge soit encore plus doux, mettre un petit verre de vinaigre blanc dans le compartiment adoucissant, il neutralisera le calcaire.

Avec ça peu de risque d'allergie. Les poissons vous disent merci. Et moi je dis merci à Pat!

mardi 29 septembre 2009

Se moucher glamour


Je n'ai pas pu résister! Quoi, un post pour ça, tu exagères Polly?! Allez, c'est trop glamour! Spécial dédicace à toutes mes copines vieilles goth et nouvelles pin-ups: foncez donc à la coopé, c'est de là que ça vient! Parées pour la grippe A version girly? Ma nièce de 3 ans en est fan!

lundi 28 septembre 2009

Bon anniversaire BB!


Petit hommage parce qu'à 75 balais, Brigitte a gardé la même attitude "j'm'en fiche, je fais c'que je veux" qu'à 18 ans! Merci pour elle, merci pour nous!

dimanche 27 septembre 2009

Top 3 des parfums de cet automne

Bonne surprise que ce nouveau Nina Ricci, un parfum gourmand très bonbon mais pas écourant du tout, un peu comme la version Innocent de Angel. Bergamote, rhubarbe, belle de nuit, tubéreuse, rose, patchouli santal et un note gourmande secrete qui rend le parfum addictif! En plus j'ai un gros faible pour Jessica Stam, incroyable en chatte des toits brûlants, et pas seulement parce qu'elle a fréquenté Anthony Kiedis des Red Hot Chili Pepper!




En deux, je mettrais Vintage de Kate Moss parce qu'étonnamment, tous ses jus sont délicieux. Je déteste les pafums de people, 9 fois sur 10 ratés et purement marketing, mais là, je dis oui! Faut dire que la rebelle anglaise réussit tout ce qu'elle fait alors qu'elle semble tout le temps sur la corde raide. Bref, encore un jus intéressant, sophistiqué, original et facile à porter, dans un flacon d'inspiration rétro, un sans faute quoi!




En dernier je placerais le nouveau Givenchy, Ange ou Démon le secret, qui n'a rien à voir avec l'original Ange ou Démon, un tue-mouche de luxe. Cette version incarnée par Uma Thurman est délicate, poudrée, féminine et envoûtante. Je prends aussi! J'oublie par contre le nouveau Guerlain, le Cacharel, le Hugo Boss et surtout le Marc Jacobs, un pot-pourri de fleurs comme à son habitude! Désolée!


mardi 22 septembre 2009

Spa, pluie et autres considérations climatologiques

Il y a Après l'Ondée, un parfum historique et magnifique de Guerlain qui sent le sous-bois et l'iris. En Suisse, nous avons After the Rain, un spa urbain précurseur qui a ouvert il y a 7 ans à Genève. Suite de la success story avec la gamme de produits maison, qui a tout bon. Ecolo, choyante et spirituelle avec ses noms dans l'esprit de Kenzoki (dont j'ai déjà fait l'éloge dans le post précédent): Poudre qui mousse (un gommage), Mousse de pluie (une mousse nettoyante pour la douche) et Lait dans le bain (ça, je crois que c'est clair). Des formules légères, efficaces, aux plantes alpines et autres ingrédients étudiés, dans une senteur délicate, inspirée de la nature après un orage (after the rain, pour celles qui dorment). Ce sont les dernières nouveautés pour le corps, mais il y a aussi une ligne visage astucieuse avec une crème de base et des élixirs (11 en tout) qu'on ajoute selon ses besoins telles des alchimistes pour hydrater, raffermir, revitaliser, éclaircir, des huiles de massage et plein d'autres bonheurs. After the Rain Spa prescriptions est un peu compliquée mais elle méritait un billet. On la trouve au spa, bien sûr, mais aussi dans 80 points de vente dans le monde. A découvrir sur le site.

dimanche 20 septembre 2009

Masque guimauve

Plaisir du jour (et ils sont rares en ce moment): la découverte du masque guimauve Kenzoki, pour une peau nourrie à l'envi (c'est écrit dessus). Aaah, ce délicieux parfum de riz, dans la gamme sensuelle... C'est ma préférée des quatre concepts Kenzoki (lotus blanc, fleur de gingembre, feuille de bambou et vapeur de riz) mais peu de produits m'ont convenu: trop riche, trop huileux, trop texturé. Mon dernier coup de coeur, c'était la crème Belle de jour au lotus blanc, une merveille trop vite terminée (jamais un pot n'a duré aussi peu chez moi). Le masque guimauve donc, un peu d'eau végétale de riz, du beurre de cacao, de l'huile de caméline, du beurre de coton, une application classique, 10 minutes en couche épaisse, puis on ôte le surplus ou on rince (je préfère rincer) et... ô, merveille, une peau douce comme les fesses d'un chérubin (enfin, j'imagine)! Et hop, adopté pour l'hiver!

jeudi 17 septembre 2009

Dans les grands yeux bleus de Zooey




Parfois, je me demande si j'aurais été plus heureuse dans les années 50. Certainement que non, mais en attendant, je ne me lasse pas de fantasmer sur cette période mythique. Et je me délecte du clip de Zooey Deschanel, tiré de son prochain film 500 Days of Summer. C'est elle qui chante, si jamais! Allez hop, une queue de cheval, un petit bandeau, un cardigan brodé de perles, une jupe virevoltante et le moral remonte!

jeudi 10 septembre 2009

J'ai dormi à la Clinique La Prairie (3)

Encore troublée par ma discussion avec Dr Wälli (le médecin chef de la clinique), je me rends à mon rendez-vous suivant dans les cuisines. Le chef Jean-Bernard Muraro, découverte de l’année 2003 avec l’Atelier Gourmand du Louis à Lausanne, 14 points au Gault & Millau, m’explique le plaisir qu’il a à mitonner des menus raffinés et diététiques, adaptés au régime de chaque «patient», sans gluten, sans lactose, sans ail etc… Du sur-mesure gastronomique!
J’expérimente dans la foulée son menu de midi léger (succulente soupe froide à la tomate, bourride de lotte puis coupe de framboises, glace vanille) en déjeunant sur la terrasse. J’observe à la dérobée les autres pensionnaires et me plais à imaginer leur vie, ici, sous le soleil de la Riviera vaudoise en cette fin août. Un couple de jeunes Chinois, l’air un peu coincé, un autre couple de Sud-américains plus âgés, plus snobs aussi, une jeune maman russe accompagnée d’une babouchka qui ne lui ressemble pas du tout (sa belle-mère?) et de deux nounous! Des hommes seuls, japonais, français, américains, jeunes, moins jeunes, l’air d’avoir réussi dans la vie…
Après le déjeuner, place à la partie active de mon séjour: un cours de Pilates avec Evelyne, impitoyable, puis une heure avec François, manager du spa et du fitness qui me fait un bilan «forme» comme pour tous les clients. Le test d’impédance mesure mes taux de graisse un peu partout dans mon corps puis un autre test sur un vélo indique mon niveau d’endurance. Je vous passe mes résultats lamentables, je ne suis pas là pour ça. Il me concocte un programme de remise en forme personnalisé et veut me revoir dans un mois. C’est cela, oui.
Dernière étape, un soin du visage très haut de gamme avec «repassage» de mes rides aux microcourants (trop trash pour mon fragile teint de porcelaine), projection de CO2 puis masque au collagène. Heureusement que Mireille l’esthéticienne a mis du Billie Holiday en musique de fond car je trouve le temps bien long et le traitement peu agréable. J’en ressors néanmoins avec la mine rosée et les traits détendus. Une dernière tasse de thé en peignoir et je rends les clés de mon petit paradis d’un jour. Me revoilà à l’arrêt de bus devant la clinique avec mon sac de voyage, des impressions plein la tête de ces étranges 24 heures au pays du wellness 5 étoiles. Et surtout la ferme intention de prendre d’avantage soin de moi!

mardi 8 septembre 2009

J'ai dormi à la Clinique La Prairie (2)

Réveil dans ma chambre donc après une nuit à la Clinique La Prairie à Montreux. A 8 h, une charmante femme de chambre dans son uniforme rayé rose à col blanc m’apporte mon petit-déjeuner sur un plateau. Tartine de pain complet, yogourt 0%, jus d’orange frais et verveine. Rien à voir avec mes habitudes mais ça va. De toute façon je n’ai pas le temps de rêvasser à une corbeille de viennoiseries, j’ai rendez-vous à 8 h 30 avec Elisabeth Blanchet, la gouvernante générale. Elle m’entraîne dans l’envers du décor et je découvre avec elle les efforts qu’il faut pour que tout ait l’air nickel en permanence. «Pour vous, ça a l’air normal mais cela demande beaucoup de travail.» Je trottine sur ses talons dans le dédale de bâtiments, reliés par des passages souterrains: le centre médical, le Château et ses 24 chambres et suites, la Résidence, bâtiment historique auquel les vieux clients sont attachés. Elisabeth passe la main sur les surfaces les moins exposées pour traquer la poussière oubliée, soulève les nappes parfaitement amidonnées à la recherche d’une miette. On termine la visite par la buanderie, une véritable PME où sont lavées chaque mois 10'000 tonnes de linge…
Une heure plus tard, je rejoins Christine Gogniat, diététicienne, qui m’explique les secrets du régime La Prairie. Rien de magique en fait, juste l’application des règles simples de la diététique, une assiette composée pour la moitié de légumes, un quart de protéines et un quart de féculents, des produits variés et de saison. Pas de restrictions, cela ne marche pas, juste l’espoir d’inculquer de bonnes habitudes aux pauvres business men et women surmenés qui viennent ici retrouver un semblant d’équilibre. Je me promets pour la centième fois de les appliquer aussi et j’embarque deux semaines de menus types pour m’inspirer.
Moment fort de mon séjour, le Dr. Thierry Wälli, médecin-chef, m’accorde une heure d’entretien. Je brûle de lui poser mille questions sur cette fameuse «revitalisation», le traitement qui a fait la renommée mondiale de la clinique. Pratiquée depuis les années 30, elle a peu évolué mais ces bénéfices sont enfin prouvés scientifiquement grâce au Dr. Wälli. A l’époque, le Professeur Niehans pensait qu’en injectant des cellules issues d’un organe sain, on pouvait réparer un organe malade. Il a commencé avec des cellules de foie prélevées sur un fœtus de mouton, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Et cela marche. Les patients traités constataient un bien-être général extraordinaire, une meilleure résistance aux maladies, un meilleur sommeil, appétit, mémoire, libido. Aujourd’hui ses effets sur le système immunitaire sont connus et documentés et environ mille personnes viennent de très loin pour suivre cette cure de jouvence chaque année. Ses effets durent un an et demi à deux ans et… les gens en redemandent puisque 70% des clients reviennent. Le Dr Wälli aime bien les digressions, il me parle de la grippe A, du Viagra et du dopage (il a été médecin sportif), mais revient toujours à sa chère clinique qu’il dirige depuis 19 ans. «Ce qui fait le caractère unique de la Clinique, c’est l’ensemble, le côté spa, hôtel de luxe et le suivi médical». Car le centre offre aux indigènes tous les services d’une clinique privée, avec huit spécialistes dans la maison, un équipement ultramoderne pour faire scanner, IRM, chirurgie, orthopédie, soins dentaires. On peut donc aussi venir ici pour une mammographie ou une pose de prothèse de la hanche et séjourner dans l’une des 20 chambres médicalisées.

(à suivre, les secrets du chef de cuisine, un déjeuner en terrasse puis une après-midi de soins)

samedi 5 septembre 2009

J'ai dormi à la Clinique La Prairie

Parfois dans mon métier, je dois faire des sacrifices. Comme partir en reportage loin de mon conftable et rassurant foyer. Par exemple à la Clinique La Praire à Montreux. Cet emblème du luxe helvétique accueille dans ses murs discrets les nantis du monde depuis 75 ans pour des cures de revitalisation très spéciales à base de cellules fraîches de fœtus de mouton (dès 19'420 francs la semaine). Me voilà donc invitée à passer une nuit dans ce haut lieu du bien-être et à en découvrir tous les secrets.
Je débarque un lundi soir à 18 h, en bus depuis la gare (pas très VIP). J’ai à peine le temps de prendre possession de ma suite (un appartement un rien bling bling au dernier étage du centre médical) que Panipa m’attend au Spa pour un massage thaï. Elle me fait craquer comme dans la pub pour les chips, martèle mon dos avec ses coudes et me malaxe la nuque avec les poings. Comment une bonne femme aussi minuscule peut-elle me faire autant mal? J’implore sa pitié, elle rit. Le temps de retrouver mes esprits et c’est déjà l’heure de dîner avec Yael, l’attachée de presse de la Clinique depuis 7 ans. Blonde, athlétique, naturelle et pimpante dans sa robe turquoise, elle est à l’image de l’endroit, efficace sans artifice, compétente et sympathique. Nous choisissons nos menus sur des feuilles volantes: une rose pour le menu normal et une bleue pour les mêmes plats mais allégés, sur une base de 1200 calories par jour (contre 2000 pour le normal). Rosace de Saint-Jacques sur caviar d’aubergine au piment d’Espelette, brochette de kangourou au romarin, purée de vitelotte (pomme de terre violette), crème de soja au paprika, julienne de champignon et légumes, jamais la diététique n’a été aussi appétissante. Je me régale, avec bien sûr un dessert pour clore le festin, un palet de fraise avec velouté à l’orange. J’aurais bien prolongé la soirée avec un verre au bar mais à la clinique la Prairie, on se couche tôt et l’alcool est rare (mais pas interdit)! Je passe donc la fin de soirée à zapper sur des séries télé depuis mon lit à télécommande (pour remonter le dossier, surélever les jambes). (à suivre)

mardi 1 septembre 2009

Souvenirs en boîte


Evidemment, je n'ai pas résisté à la tentation de ramener des petites boîtes de crème rétro de Bristol, même si j'en ai déjà 100'000 et même si je n'avais pas enregistré ma valise (merci easyjet qui fait désormais payer les bagages en soute) et que j'ai dû feinter un peu avec le security control. Nouveaux donc dans ma collection: la crème pour les mains abîmées "eco friendly" de Cath Kidston qui sent bon le coton frais, le jasmin et la vanille, avec une texture vaseline amusante, la version cherry du fameux Carmex que je n'avais encore jamais essayée (délicieux) et une petit baume à lèvres à la fraise Rose & Co déniché chez Top Shop. Voilà!

lundi 31 août 2009

Impressions bristoliennes


Aaaah, comme chaque fois, l'Angleterre m'hallucine. Nouvelle ville, même impression. Je suis restée scotchée par le flegmatisme des Anglais qui font la queue pour tout sans broncher (même six heures devant l'expo Banksy!!!). J'ai découvert que les très jeunes anglaises ont toutes le look d'Agyness Deyn, cheveux platine en pétard et look 80's dandynisé. Parmi les plus âgées, 20-30 ans, beaucoup de sosies de Beth Ditto, peut-être que les tabloïds avaient raison quand ils l'ont accusée d'aggraver l'épidémie d'obésité! En tous cas les filles s'en tapent d'être enrobées, elles se balladent en robe bustier, saoules sur leurs 12 cm de talons et ELLES N'ONT JAMAIS FROID! Dehors à moitié nue alors que je portais tous mes vêtements les uns sur les autres, deux cardigans et une veste en jeans et je grelottais!!! Crazy!

Chez Top Shop et Urban Outfitters, j'ai pu constater que le tissu fleuri était à la mode (comme en 1991, la première fois que j'ai séjourné en Angleterre).

Et sinon on a de la chance de vivre dans un pays comme le nôtre (la Suisse)...

Quant à l'expo, elle était phénoménale... On est resté deux heures dans le musée, la partie la plus amusante étant de trouver les créations de Banksy cachées parmi les vraies oeuvres du musée, porcelaines, tableaux ou sextoy parmi les fossiles! Les tableaux, sculptures et autres animaux animés étaient fascinants, le monde auquel j'appartiens en prend pour son grade: manteau de fourrure, magazine Cosmo symbolisant l'évolution et lapin albinos testant crèmes et maquillages. J'assume! C'est tellement bien fait! Et tant pis pour ceux qui crachent sur ce pauvre gars qui était un symbole de rébellion et a été victime de son succès cet été. On s'en fout, on y était!

mardi 25 août 2009

Mystérieux repulpant

"Mystérieux repulpant"... Des semaines que cette pub dans les vitrines des pharmacies m'interpelle, avec son serpent pimpant et ce produit... mystérieux, en effet! Imaginez mon enthousiasme quand je l'ai découvert un jour dans mon courrier. J'ai décidé de le tester illico, quand bien même ma peau sensible pourrait ne pas apprécier l'extrait de venin qui le compose.
Sans même lire la notice, j'y suis allée franco un soir et... j'ai aimé! Alors j'ai décrypté l'emballage et j'ai découvert que sous son air venimeux, ce produit est plutôt naturel (je dis plutôt car vu sa texture gel épaisse, il doit contenir des dérivés du silicone). A part l'extrait de venin de serpent qui fournit en fait un peptide, on trouve donc un complexe de 6 extraits botaniques (plante d'Amazonie, jus de citron, aloe vera, arnica, rien de bien méchant), de l'acide hyaluronique, pas de parabènes, pas de phénoxyéthanol, je suis rassurée. En plus le fabricant (Garancia, inconnu de nos services) a obtenu 5 brevets et 5 études cliniques favorables.
A l'application, la peau est comme recouverte d'un film lissant qui la rend toute douce. La texture visqueuse permet aux peaux grasses de se passer de soin de jour (ou de nuit) et aux peaux sèches de ne pas tirailler comme après un sérum normal. Il me semble que mes traits sont plus détendus, et je n'ai constaté aucune réaction désagréable, rougeurs, picotements comme cela m'arrive hélas souvent.
Hop, je l'adopte et je fais le point dans 4 semaines, pour voir son efficacité sur le long terme. Le prix? Ah, oui, j'ai lu sur des forums que les testeuses le trouvaient cher par rapport aux effets. Moi je n'ai pas été choquée par ses 99 fr (une soixantaine d'euros)!

jeudi 20 août 2009

Paloma Faith, diva soul

Chaque année, il faut qu'il y ait une "nouvelle Amy Winehouse". On a eu Duffy, Gabriella Cilmi, j'en passe. Et voilà Paloma Faith, la version rousse de la diva white soul. Son single est sorti en juin, Stone Cold Sober et sans m'en rendre compte, je l'ai entendu tout l'été sur ma radio préférée. Et voilà que je tombe sur elle en m'informant sur les disques de la rentrée. J'adore. Moitié anglaise, moitié espagnole, elle a commencé par chanter dans les cabarets burlesque (elle a le look pour ça). Mais à 24 ans, elle a aussi exercé des métiers plutôt marrants, comme figurante dans un train fantôme et assistante d'un magicien qui la coupait en deux durant son spectable. Elle joue aussi dans le dernier Terry Gilliam, L'Imaginarium du Dr Parnasus. Tellement rock'n'roll. Allez, de ses coiffures glamour à ses robes à crinoline en passant par ses tattoos (des colombes, because paloma), on s'inspire de sa fraîcheur et on s'imprègne de son univers avec son nouveau clip New York avant la sortie mi septembre de l'album Do you want the truth or something beautiful.

mercredi 12 août 2009

Envie de jouer les vahinés

Pas envie d'être déjà mi-août. Pas eu assez de vacances. Envie d'Hawaï, envie de séduire un beau lieutenant en pleine mutinerie sur une île exotique... Mon remède pour les coups de blues estivaux: le monoï. Un fluide qui concentre à lui seul l'odeur des vacances, la fleur de tiaré, le coco, j'adore! A chaque fois que je vais en France, j'achète des produits Hei Poa. Mes préférés: le lait prolongateur que j'utilise comme auto-bronzant et le shampoing baume, une merveille. J'ai découvert récemment le savon et le baume multi usages. Voilà quelques sites où les commander:
www.naturshop.fr/
www.pariscosmetic.com
www.kultkosmetik.de/

Choix incroyable de monoï sur www.boutique-monoi-tahiti.com/ et sur www.alterafrica.com/PBSearch.asp.

Belle fin d'été à vous mes vahinés!

lundi 3 août 2009

Mate mes ongles!

Buzz du mois, la collection de vernis à ongles OPI Matte. Je n'y croyais pas trop mais en voyant la fébrilité de ma copine Karo, grande fashionista, après avoir lue la news sur un blog, j'ai bien voulu voir. J'ai reçu le coffret la semaine passée, et c'est assez spectaculaire. La collection Matte se décline en 6 couleurs, du blanc, du presque noir violet, du presque noir bleu, du brun, du fuschia et du vert (mais oui). On en met deux couches, et ça sèche d'un coup, laissant une peinture complètement mat sur l'ongle comme sur la voiture costumisée d'un chicano. Joli sur ongles courts et carrés. Rigolo pour une soirée ou deux mais ne tient pas bien sur la longueur et le côté carosserie rouillée, c'est moyennement chic!

mercredi 29 juillet 2009

Se coiffer comme une pin-up

Je fréquente pas mal les soirées et festivals rockabilly et je me demande toujours comment font les filles pour être autant stylées? Robe, chaussures, sac, bijoux, tout est parfaitement coordonné. Niveau uniforme, ça reste encore du domaine du possible mais ce qui m'épate, c'est la coiffure. Comment font-elles pour avoir des boucles aussi parfaites, la frange en banane et le chignon gonflé? Ma copine Sarah m'a confié son truc: "Tu vas sur Youtube et tu tapes rockabilly hair styles!" Bingo, tout est là, l'explication en images et des idées trop glamour. Bon, j'imagine qu'il faut un peu d'entraînement mais ça motive! Mon best of des vidéos:

La star du pin-up styling, c'est elle:




Pour se faire la coupe de Dita, suivez les conseils d'Iris:

Et sinon un classique.

Passons à la pratique maintenant!

mardi 28 juillet 2009

Les soldes chez Lochers


Le nom est un peu barbare, surtout à mes oreilles de Suisse où c'est un nom de famille un peu rude: Lochers est ma dernière découverte e-shopping et ma dernière folie. J'avoue que je me suis un peu emballée pour le t-shirt I hate children et que maintenant, je ne trouve pas d'occasion où je pourrais assumer un tel statement... Mais bon, je me rabats sur le collier Kiss my ass! Profitez donc, c'est les soldes!

mardi 21 juillet 2009

Le tarot olfactif de D&G


Si je vous dis Le Bateleur, L’Impératrice, La Lune, La Roue de la Fortune ou L’Amoureux, vous me répondez ? …………………………………………………….
Tarot de Marseille bien sûr !
C’est le concept de la nouvelle collection de parfums D&G, cinq senteurs unisexes numérotées et baptisées comme le jeu de cartes divinatoires. J’adore ! En plus la campagne pub fait très fort avec six égéries. Trois beaux spécimens mâles et trois mannequins stars des années 90, Eva Herzigova, Naomi Campbell et Claudia Schiffer, toujours aussi belles (merci Photoshop quand même). L’image est assurée par Mario Testino et c’est George Michael qui chante sur la BO en reprenant son tube Freedom.
Seul hic : les parfums eux-mêmes. Quelconques, cheap, déjà sentis mille fois. Dommage. C’est ce qui s’appelle un coup marketing. A découvrir le 3 septembre.

vendredi 17 juillet 2009

Les 5 filles que je voudrais être cet été


J'ai un vilain défaut: j'envie toujours les autres. La vie a toujours l'air plus simple et plus gaie chez les voisins, comme l'herbe est plus verte etc. Bref! Le temps d'un été, voilà celles avec qui j'échangerais bien ma vie (pour mieux l'apprécier après?)

1. Marion Cotillard, parce qu'elle se tappe Johnny Depp dans Public Ennemies et parce que le look rétro années 30 lui va comme un gant.
2. Dita von Teese, évidemment, qui promène à Hollywood son nouveau boyfriend de 25 ans, Louis-Marie de Castelbajac, fils de Jean-Charles et surtout comte! Congratulations!
3. Karen O (chanteuse des Yeah Yeah Yeahs), parce qu'avec son look et son groupe de garçons, c'est la nouvelle Chrissie Hynde
4. Laetitia Casta, parce qu'à 31 ans, elle est rayonnante, enceinte de son troisième enfant, visage du nouveau parfum de Bvlgari (BlvII) et qu'elle incarne Bardot dans un film consacré à Serge Gainsbourg.
5. Paris Jackson, enfin, parce que être la fille de Michael Jackson, même mort, ça doit être quelque chose!